Dominik Pigeon

BIO

DOMINIK PIGEON

LEARN MORE

Dominik Pigeon vit à Montréal depuis les années 60. Petit, il dessinait avec grand détail les maisons de ses voisins. On disait qu’il deviendrait architecte. Il dessine et peint depuis 20 ans. Les  grands personnages de notre société n'y échappent pas (acteurs, politiciens, musiciens, scientifiques, gens d’affaires, etc.), du réalisme à la caricature.

 

Les plus grands défis le motivent. Donc M. Pigeon s’est principalement intéressé aux portraits qu’il a réalisés utilisant différents médiums (crayon, pastel, fusain, huile, acrylique, aquarelle). Poussant les limites, au décès de Michael Jackson en 2009, il a développé le style de dessin d’une seule ligne qui ne se croise jamais, le « One Liner » qu’il a baptisé. Il se concentre sur cette technique unique. Sa ligne, souvent noire, valse sur le papier en prenant parfois ses distances ou en se condensant afin de représenter les ombres ou les couleurs plus foncées.

 

Portraitiste de formation avec le temps, M. Pigeon réalise des portraits ou des scènes d’une grande complexité (nommés des « One Line ») d’une seule ligne continue sans croisement, d’où la difficulté, commençant d’une rosace pour y retourner en fin de dessin. Ses dessins sont faits d’encre sur papier d’artiste et depuis 2020, ils sont parfois digitaux (logiciel Adobe et autres). De ses dessins digitaux, M. Pigeon réalise des variantes colorées spectaculaires!

 

M. Pigeon compte contribuer au monde de l’art en démontrant que d’une seule ligne qui ne se croise jamais, il peut représenter d’une façon intrigante tout grand personnage ou scène du monde.

 

M. Pigeon travaille comme conseiller financier pour les entreprises.

 

Il dit qu’il a souvent peur avant de débuter une œuvre. Il a compris qu’il est alors en mode d’apprentissage, repoussant constamment ses limites.

 

« Le One Line, une ligne qui ne se croise jamais, c'est comme la vie dans le temps! »

Dominik Pigeon